dimanche, décembre 17

Rencontre avec Cedric Le Borgne, createur des Hommes Volants


Suite à mon billet sur "Les hommes volants", Cédric Le Borgne, papa de ces oeuvres s'était présenté dans les commentaires. J'ai répondu à son invitation. On s'est rencontré de visu au local des SIG, sur le Pont de la Machine, à Genève. Sur la photo de droite vous le voyez communiquer avec son "petit".


L: Pourrais tu te présenter ?

CLB: J'ai 34 ans. Je suis artiste, sculpteur essentiellement. Je considère mon travail comme un processus d'installation de l'art contemporain. J'utilise un paysage, un contexte existant pour faire un travail d'analyse du site puis de création des sculptures et d'une mise en scène en fonction de l'endroit.

Je suis présent ici, celà fait aussi partie de mes prestations. Pendant un mois et demi je vis une expérience de rencontre de voyage. Mon postulat est de rester un mois et demi à Genève autant que mes sculptures. Il n'est pas question d'aller à l'hôtel, je me fais héberger. Mon bureau au SIG consiste en un ordinateur avec connexion Internet et un téléphone. Ce matériel me permet de travailler sur les autres projets, gérer les contacts pendant l'expo et répondre à toutes les propositions.

Pourquoi je fais tout çà ? Parce que j'ai envie de faire des liens internationaux. Le lien entre les gens, entre les inconnus (pas les amis) c'est ce qui m'intéresse le plus. Les passants, en voyant ces hommes volants, ont quelque chose à partager avec le voisin.

Mes oeuvres sont un hommage à l'environnement, à l'espace qui nous entoure, à nous tous, à la vie, au projet humain, à la société.

L: Que représentent ces hommes volants ?
CLB: Notre esprit qui prend la route, une forme de liberté, de contemplation, d'harmonie, d'élévation avec l'espace.


L: Comment sont faites ces sculptures ?
CLB: De grillage à poules. Le fond sombre fait ressortir la lumière. Je n'utilise pas de moule. Il me faut 2 mois de travail par bonhomme. Je n'en vends que deux à ce jour, car le but ce n'est pas de faire des sculptures, mais de faire des installations.

L: Dans quel contexte est placée cette exposition ?
CLB: C'est dans le cadre du Festival Arbres et Lumières que j'ai contacté son Directeur artistique qui a été attiré par mes réalisations.

L: Du point de vue réalisation, et par rapport au projet du Pont neuf à Toulouse, qu'y-a-t-il de différence avec le pont de La Machine à Genève ?
CLB: A Genève j'en ai amené 12 Voyageurs. Deux sont créés spécialement pour l'occasion, dont l'Homme debout (sur le bâtiment du SIG) et un des hommes volants.
A Genève on a travaillé en plus en hauteur: un toit et un autre toit.

L: Au nom des lecteurs qui passent par ici, merci beaucoup d'avoir consacré ce petit moment avec moi, et bon succès pour cette expo.


Durée du festival arbres et lumières à Genève:
du 1er décembre 2006 au 7 janvier 2007

Pour voir les Hommes volants et Cédric Le Borgne:
Au pont de la Machine, à Genève, juste à coté de ses petits, à la Cité du Temps, espace SIG, jusqu'au 15 janvier 2007.
lundi à vendredi 10h - 18h


Le site de l'artiste: http://www.cedricleborgne.com

Libellés :

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home